Vous êtes ici : Accueil > Les liens d’économie

AFR Financement

Voiture, maison, moto, assurance emprunteur : la vie n’est faite que d’assurances à souscrire, pour se protéger (ou protéger les autres), en cas de problème. Toutes ces sommes peuvent facilement grever un budget mensuel. A moins de savoir s’entourer des bons professionnels.

Le métier de courtier : ça consiste en quoi ?

Véritable représentant de l’assuré, le courtier veille à ses intérêts en jouant les intermédiaires entre lui et les différentes compagnies d’assurance. Cette profession réglementée peut s’exercer en tant qu’indépendant, à temps partiel ou à temps plein, ou au sein d’un cabinet de courtage.

Commercial, financier, pouvant jouer de ses talents de négociateur quand la situation l’oblige, il s’agit donc d’une profession très polyvalente. Pour être courtier, il faut suivre un cursus spécifique qui donne lieu à l’obtention d’une carte professionnelle. Cela ne suffit pas pour devenir courtier. Il faut également s’inscrire au niveau de l’ORIAS. Gage de sécurité pour les clients, cet organisme veille à surveiller la façon de travailler de tous les courtiers immatriculés en France.

Que peut faire un courtier pour ses clients ?

Toutes les compagnies d’assurances proposent des services similaires…mais pas forcément au même prix. Quand on n’y prend pas garde, ces sommes cumulées peuvent faire basculer un budget. D’autant que cela a une incidence sur le taux d’endettement d’un ménage. Pourtant, il ne faut pas prendre le contrat le moins cher, car il importe d’être bien couvert en cas de sinistre.

Garanties, protections et tarifs sont donc les trois points principaux que le courtier regarde, pour trouver la meilleure opportunité, en fonction du profil de ses clients.

Un courtier, du fait de son indépendance, peut être de meilleur conseil qu’un agent général qui doit voir avant tout les objectifs commerciaux qui lui ont été fixés par sa hiérarchie.

Sa mission ne s’arrête pas forcément après l’obtention du meilleur contrat d’assurance. Il peut suivre ses clients, pour leur proposer une nouvelle assurance, si leur situation évolue.

Comment est payé le courtier ?

Le courtier touche des honoraires ou une commission. Cela dépend de sa façon de travailler. Le montant varie en fonction de l’affaire pour laquelle ses clients le mandatent. Quoi qu’il en soit, toute somme qui va être demandée fait l’objet d’une discussion, pendant le premier entretien, quand le courtier a compris la situation et la demande de ses clients.

Cela doit être en outre contractualisé. Un courtier ne pas demander d’avance, en cours de mission. Il ne peut être rémunéré que quand les personnes qui le missionnent ont obtenu gain de cause.

Si vous êtes confronté à un problème avec un courtier, vous pouvez donc en référer à l’ORIAS. Heureusement cette situation est rarissime. Les personnes qui font appel à un coutier ; que ce soit pour leurs diverses assurances ou pour un prêt immobilier quand il s’agit d’un courtier en crédit immobilier ; se félicitent en général d’avoir fait appel à ses services.

Le gain de temps et d’argent que leur permet le courtier est très appréciable et se ressent tous les mois au niveau du budget.

Visiter le site AFR Financement

Haut de page